Cuisine Traditionnelle

C' est possible que la cuisine traditionnelle est l' une des raisons pour lesquelles vous reviendrez à Priego. Il y a une grande variété de produits artisanals comme le turrolate, ou de charcuterie comme le délicieux relleno de Carnaval.

Le savoir est transmis de manière oral et à travers du goût. Vous pourrez cuisiner les plats typiques d' ici en utilisant le livre de recettes appelé « Entre Olivares » où vous trouverez des recettes de plats dont le principal ingrédient est l'huile d'olive vierge extra avec appelation d' origine «  Priego de Córdoba ».

Dans ce livre de recettes vous trouverez les plats typiques comme brouillés, viande ou poisson. Par exemple, quelques de ces plats sont : le queue de taureau, le cabillaud with huile, le flamenquín qui est un rouleau de porc pané, etc.

Si vous voulez parcourir cette zone et goûter les plats les plus typiques, vous serez surpris par sa saveur, son arôme et sa couleur.

Le salmorejo est un plat très coloris parce qu' il a la couleur rouge de la tomate, la couleur vert de l'huile d'olive vierge extra et les couleurs blanc et jaune de l' œuf. Si vous goûtez ce plat, vous resterez bouche bée.

Un autre plat très délicieux est le remojón, un plat realisé avec l'huile, des morceaux du cabillaud et des oranges. Vous savez déjà la couleur de ce plat !

La farce de Carnaval, relleno de Carnaval, est un plat typique de cette fête. C' est pour cela qu' il a ce nom et il a été transformé en une charcuterie typique de la zone.

Un autre plat typique de cette zone est le revuelto de collejas, lequel vous pouvez goûter dans quelque bar ou restaurant de la zone.

De plus, Priego offre beaucoup de gâteaux traditionnels comme les barquillos, les isabelas, les tocinos de cielo, les milhojas, etc. Tous ces gâteaux peuvent être achetés dans quelque confiserie.

Sans doute, le produit le plus typique et connu est le turrolate, qui est une barre au chocolat de l' amande ou de la noisette très mou et délicieux.

Dans la Semaine Sainte, les gens cuisinent les traditionnels pestiños et empanadillas. Pendant la période de Noël, il y a une boisson très typique appelée arresoli ou rosoli.

Vous pouvez cuisiner tous ces plats typiques de cette région et emmener-les au tous lieux.

Il serait très long parler de tous les plats et toute la pâtisserie existant à Priego. C’est pour cela, qu’on va décrire seulement les plats d’ancienne tradition qu’on conserve encore ; même s’il faut souligner en premier lieu l’excellente huile d’olive vierge avec appellation d’origine « Priego de Córdoba », qui est le soutient fondamental de tous les plats élaborés dans la zone.

Quelques plats typiques de la région:

Revuelto de Collejas

Du latin cauliculus, littéralement « petites tiges ». Les collejas appartiennent à la famille des cariofilaceas. Elles ont de quatre à huit décimètres de hauteur, de feuilles lancéolées, blanchâtres et douces, les tiges en forme d’épingle et les fleurs blanches en thyrse suspendu. Elles sont très communes dans les semis, les limites et au pied de l’olivier. D’habitude, elle est récoltée en hiver. Il faut le faire quand elles sont petites avant qu’elles arrivent à la hauteur de 8 centimètres, puis qu’elles deviennent dures et se préparent pour les fleurs. 

Ingrédients:

400 – 500 grammes de collejas propres et bouillies 

4 œufs 

Sel 

Huile d’Olive Vierge Extra d’Appellation d’Origine Priego de Córdoba 

Crevettes roses épluchées 

Jambon Serrano 

PRÉPARATION: 

On élague les collejas enlevant les parties les plus dures et les petites racines. On les introduit dans un récipient avec de l’eau et on les laisse bouillir jusqu’à être tendres. Postérieurement, ils s’égouttent et se font à la poêle avec un peu d’huile d’olive vierge extra d’Appellation d’origine Priego de Córdoba. 

On batte les œufs et ils se mélangent avec les collejas jusqu’à être cuit. Ils ne doivent être très cuits. Ajouter les petits morceaux de jambon serrano et les crevettes roses épluchées et continuer à remuer. 

Médaillons de Queue de Taureau

Ingrédients pour 6 ou 7 personnes:

2 kg. De queue de taureau

2 kg. D’oignons

1 kg. De carottes

2 tomates

Poivre en grain et sel

1 o 2 feuilles de laurier.

Vin rouge (un verre), tomate frite (un verre), et brandy (un petit verre).

½ litre de lait, ½ kg. De farine.

3 dents d’ail.

Huile d’Olive Vierge Extra d’Appellation d’Origine Priego de Córdoba (un petit verre)

Beurre (2 grandes cuillères)

PRÉPARATION: 

Faire bouillir la queue de taureau dans un autocuiseur pendant 1 ½ heure à petit feu ou 7 heures dans une marmite avec 1 oignon, 1 carotte, 2 tomates, une pincée de sal et une pincée de poivre. Une fois la queue de taureau est froide, désosser et déchiqueter. Filtrer l’eau bouillie et réserver et rejeter les autres ingrédients. 

Dans une grande poêle ou casserole, on met le beurre et on ajoute 1 kg. d’oignon haché. On laisse cuire, puis on ajoute l’ail très haché et la queue de taureau déchiquetée. Quand le mélange soit doré, immédiatement après, on ajoute le brandy, le lait et on laisse bouillir jusqu’à réduire, puis on ajoute la farine peu à peu jusqu’à obtenir une pâte homogène. Après on prend les morceaux de pâte et on les donne forme de « petite omelette ». On les passe par œuf, chapelure et on les fait revenir à la poêle. Accompagner avec des frites en petits carrés. 

Pour la sauce : Hacher le kilo d’oignon et la carotte et cuire avec l’huile d’olive vierge extra. Ajouter le vin rouge, laisser réduire, et ajouter la tomate frite plus le bouillon réservé de la queue de taureau. Laisser bouiller et dégraisser. Laisser réduire jusqu’à obtenir une sauce dense. 


  Télécharger le livre de recettes « Entre Olivares ».