Flamenco

ASSOCIATION CULTURELLE PEÑA FLAMENCA FUENTE DEL REY

Priego est au sud de la province de Cordoue. Ce village tel que le reste d´Andalousie, a accumulé les manifestations populaires des cultures différentes qui ont été dans ces endroits.

Ces traditions restent dans le temps et actuellement, ils font partie de la personnalité de ce village qui est enraciné au passé.

Pour ce village est très important de transmettre son histoire et ses traditions, en prêttant attention aux manifestations et en les rénovant à l'actualité.

Laisse-toi contaminer par le savoir du peuple que vous pourrez connaître dans ses rues et coins. Dans ces tous lieux, vous découvrirez l' identité de ce village.

Le Flamenco est l' une des traditions ayant beaucoup de charme de Priego. Ses caractéristiques les plus importantes sont son expression et son sentiment. De plus, il y a une association dont la volonté est d' enseigner le Flamenco aux jeunes.

Fondation

Le 13 août 1979, on met à exécution l’acte constitutif de la Peña Flamenca « Fuente del Rey », et le 3 novembre de la même année, on approuve ses statuts et on élit le premier comité directeur.

À partir de ce moment-là, la marche de la Peña Flamenca commence et le chant flamenco commence à occuper à Priego le lieu qui devait occuper dans le panorama artistique et culturel de la ville.

Les actes organisés furent nombreux, ainsi que la réponse massive de la part des « prieguenses ». Les grands personnages du moment, qui attiraient l’attention de tous les coins d’Andalousie, assistèrent au festival annuel, devenant l’un des mieux catalogués de cette communauté autonome.

Dès le commencement, la Peña Flamenca aurait un grand problème : elle n’avait pas son propre siège, ce qui la fait déambuler par différents locaux ses premières 10 années de vie. Dû à ce problème, la Peña Flamenca ne pouvait pas mettre à exécution son objectif, ayant des hauts et des bas continus dans sa programmation culturelle.

Le mois de Mai 1988, la Mairie de Priego cède à la Peña un siège à côté de la Maison de Culture, devenant dès lors son siège permanent. Après les travaux d’aménagement en août 1989, sa programmation culturelle commence à s’y dérouler.

Le premier octobre 1999, l’actuel Comité Directeur accède à la Peña avec son président M. Antonio Carrillo Expósito, lequel veut donner une nouvelle orientation au flamenco, de sorte que le flamenco soit un grand référent culturel dans la ville. Au mois de Janvier 2001, les membres assistants décident l’incorporation à sa dénomination des mots « Association Culturelle », étant appelée aujourd’hui Association Culturelle Peña Flamenca « Fuente del Rey » de Priego de Córdoba.

Antécédents

La ville de Priego a été toujours caractérisée par une grande offre culturelle, c’est avec raison qu’en 2006, on a mis à l’exécution la 59e édition du Festival International de Musique, Théâtre et Danse ; un évènement qu’avec celui de Granada est l’un des plus anciens d’Espagne.

Cependant, le flamenco a eu à Priego un développement parallèle à d’autres types de manifestations artistiques ; probablement parce qu’au passé, le flamenco a eu un traitement discriminatoire pour être considéré une sous-espèce d’art et, il est possible qu’un offre comme celle de Priego l’ait relégué à la marginalisation.

Bien qu’il n’ait pas eu une grande considération comme art, on a développé à Priego des festivals ponctuels d’une grande catégorie, auxquels les plus grands figures du moment assistaient.

Donc, on voit que Priego n’a pas apporté beaucoup de personnages du chant à la troupe nationale, mais il faut mentionner à José Ropero Miranda « Niño de Priego », qui fit partie de « Ópera Flamenca » entre 1926 et 1939, et actuellement à Antonio José Mejías Portero.

Néanmoins, le nombre de chanteurs amateurs a été assez significatif. Ils ont développé son art en fêtes familières, réunions avec les amis, festivals de bienfaisance, etc.

En 1979, un grave évènement eut lieu à Priego : la mort d’un grand amateur du chant flamenco dans un accident. Ses amis, voulant aider sa jeune veuve et son fils, organisèrent un festival de bienfaisance dans l’ancien champ de football « San Fernando », dans lequel tous les chanteurs de flamenco amateurs présents dans la ville participèrent. Le festival eût un grand succès et plus de trois mille personnes y assistèrent.

Avec cette grande attente, les organisateurs, grands amateurs aussi du chant flamenco, décidèrent de donner au chant flamenco la catégorie qu’il méritait à Priego et proposèrent la possibilité de crée un club de flamenco.