Personnes Célèbres de Priego

Priego de Córdoba a été le berceau de plusieurs personnages illustres qui ont contribué, chacun à sa manière, à écrire et enrichir l’histoire de notre ville. Tant au niveau national qu’international, ils ont porté Priego comme leur signe d’identité.

Leurs histoires sont encore vivantes et on peut les découvrir dans leurs maisons-musées, où le temps semble s’être arrêté pour nous montrer n’importe quel jour de la vie quotidienne de ces personnages.

Les plus célèbres sont :

 ALONSO DE CARMONA (1526-1591): 

Maire de Priego. Il a fait partie de l’expédition de la Floride espagnole dirigée par Hernando de Soto, dont il a été un des quelques survivants. Après cette expérience, il a écrit un manuscrite que l’écrivain Garcilaso de la Vega utilisa comme inspiration quelques ans plus tard pour son œuvre « La Florida del Inca ».

JUAN DE DIOS SANTAELLA (1718-1802):

Sculpteur et architecte, disciple de Jerónimo Sánchez de Rueda avec lequel il a collaboré aux travaux de la chapelle de Jesús Nazareno et au remodelage de l’église San Francisco. Il s’est chargé également et presque en solitaire du remodelage baroque des églises La Aurora et Las Angustias. Ses œuvres plus caractéristiques sont les plâtreries, auxquelles il appliquait une couche de vernis argenté et une autre jaune pour qu’elles deviennent dorées.

 ANTONIO CABALLERO Y GÓNGORA (1723-1796): 

Evêque du Yucatán, archevêque de Santa Fe de Bogota et de Cordoue et Vice-roi de Nueva Granada (Colombie). Ses inquiétudes culturelles lui menèrent à la fondation d’une école d’art à Cordoue et il fut aussi le mécène de plusieurs artistes.

FRANCISCO JAVIER PEDRAJAS (1736-1811):

Architecte et sculpteur, il fut disciple des frères Rueda. Il participa dans la construction du tabernacle de l’église La Asunción. Il fut connu par ses plâtreries blanches de style rococo avec des touches dorées.

JOSÉ ÁLVAREZ CUBERO (1768-1827):

Sculpteur néoclassique connu à niveau national et international. C’est l’auteur d’œuvres comme le lion de la Fuente del Rey, le Ganymèdes du Paseo de Colombia et la « Defensa de Zaragoza », qui se trouve actuellement au musée du Prado à Madrid.

 ADOLFO LOZANO SIDRO (1872-1935):

Peintre moderniste disciple de Joaquín Sorolla. Il fut reconnu par la Mention d’Honneur dans l’Exposition Nationale de Beaux-Arts de 1897. Il a été également l’illustrateur du magasin « Blanco y Negro » du journal espagnol ABC et aussi du roman « Pepita Jiménez » de l’écrivain Juan Valera. Finalement, on ne peut pas oublier son labeur de chroniqueur de la société dans laquelle il a vécu, et dont les œuvres représentent la haute société mais aussi la vie quotidienne des classes les plus populaires.

 D. NICETO ALCALÁ-ZAMORA Y TORRES (1877-1949):  

Juriste et homme politique, il a été le premier Président de la Seconde République Espagnole. Il s’est diplômé en Droit à l’Université de Grenade et à l’âge de 22 il était déjà avocat au Conseil d’État espagnol. Il fut également Ministre de l’Équipement et de la Guerre lors du règne d’Alfonso XIII. D’idéologie libérale, il s’est opposé au Régime Dictatorial du général Primo de Rivera. En 1930, il a présidé le Comité Révolutionnaire surgi de l’Accord de Saint-Sébastien en tant que tête de liste de son parti, la Derecha Liberal Republicana. Une fois proclamé la Seconde République Espagnole le 14 avril 1931, il est devenu Président du Gouvernement provisoire. En décembre dudit an, il fut choisi Président de la République, poste qu’il occupa jusqu’à 1936.