Ermitage du Calvario

ERMITAGE DU CALVARIO

DATE DE DÉBUT: XVIe Siècle

 

D’après l’histoire de notre ville, il y avait à Priego un endroit appelé « Calvaire» près de la montagne Tiñosa dont on ne sait presque rien. Cependant, son existence doit être antérieure à 1593, puisqu’à cette date il existait déjà une croix de chemin au plateau où se trouve le « Calvaire » actuel et où les pèlerins s’arrêtaient pour prier avant rentrer ou quitter la ville. On utilisait cette croix aussi pour des rogations et d’autres pratiques pieuses. Jusqu’à cet endroit arrivait également la procession du Vendredi Saint, d’après le statut fondateur de la Confrérie qui l’organisait. On sait en plus qu’à l’origine il y avait deux croix et que d’autres furent ajoutées au XVIIIe siècle.

En 1707 finit la construction de l’actuel ermitage du Calvario grâce aux aumônes des fidèles et à la contribution du Tiers-Ordre franciscain, qui déjà au XVIIe siècle parcourait la surnommée « Voie Sacrée », c’est-à-dire, la rue où se trouvaient les croix, pour réparer celles qui étaient à moitié effondrées ou abîmées. En 1708, la Mairie a fait don des terrains entourant l’ermitage.

En 1938, ladite Confrérie a autorisé les premières réformes de l’ermitage, même si d’autres se sont succédées tout au long des années (en 1942, 1945, etc.). Au début des années 60, l’ermitage étant presque en ruine, on a recommencé ses travaux de conservation et agrandissement.

À l’ermitage on vénère l’image de Nuestra Señora de los Dolores, qui fut prétendument un don de Marina de Pareja à l’ancien ermitage. L’image fut placée à l’ermitage du Calvario au XVIIIe siècle, après la fin des travaux.

On ne connaît pas l’auteur de cette sculpture, mais elle s’agit d’une image à habiller du XVIIe siècle appartenant à une collection de sculptures qui représentent les sept douleurs de la Vierge. Elles portent toutes dans leurs poitrines un cœur traversé par sept poignards. Jusqu’à 1978 elle portait aussi dans ses mains des symboles de la Passion de Christ.