Église de San Pedro

ÉGLISE DE SAN PEDRO

DATE DE DÉBUT: XVIIe Siècle

STYLE: Baroque / Néoclassique

ARTISTES:
Hermanos Sánchez de Rueda
Juan de Dios Santaella
Francisco Javier Pedrajas

Ancien couvent des chevaliers d’Alcantara. Église baroque achevée en 1690, avec un plan une croix latine avec voûtes en berceau et une coupole sur croisée sphérique sur pendentifs avec une faible décoration de plâtreries.

Le Grand Retable, réalisé par les frères Sánchez de Rueda, est composé d’un corps divisé en trois rues pour quatre colonnes torses. La colonne centrale communique avec la niche qui loge une belle image de l’Immaculée de José de Mora, remarquable par sa riche polychromie. Aux côtés, les images de Sainte Rose de Viterbo et Sainte Rosalia. Dans l’attique, on trouve une niche avec l’image de Saint Pierre du début du XVIe siècle.

Au XVIIIe siècle, le retable change, se réalisant derrière une grande niche commencée par Jerónimo Sánchez de Rueda et terminée en 1739 par Juan de Dios Santaella. Il s’agit d’un grand espace de plan octogonal avec une coupole demi-sphérique finie avec une lanterne aveugle. La décoration combine plâtreries dans lesquelles on peut distinguer têtes d’anges, miroirs fourrés et boules en verre étamé qui combine avec couleurs voyantes et imitations de marbre.

Dans la chapelle du Vénérable Tiers Ordre, on trouve l’image du Saint Enterrement de Christ attribuée à Pablo de Rojas et datée de 1594. .

La Chapelle de la Vierge de la Solitude fut construite vers la moitié du XVIIe siècle. Elle a été victime postérieurement de deux réformes : l’une au XVIIIe siècle et l’autre au XIXe siècle, la transformant en néoclassique. On remarque le retable, attribué à Francisco Javier Pedrajas, par sa petite taille rococo. La niche, décorée aussi par Pedrajas, est un travail des frères Álvarez en 1784. L’image du chandelier de la Vierge de la Solitude date du début du XVIIe siècle.

La façade en Pierre est attribuée à Juan de Dios Santaella et fut financée par Juan de Codes en 1785. Dans la niche supérieure, on trouve Saint François d’Assise taillé en pierre et polychromé.