Église de las Mercedes

ÉGLISE DE LAS MERCEDES

DATE DE DÉBUT: XVIIIe Siècle

STYLE: Baroque

ARTISTES:
Francisco Javier Pedrajas
Juan de Dios Santaella
Nicolas Duromi

Reconstruite sur l’ancienne église de Saint Antoine Abad, elle fut rénovée en 1789 par Francisco Javier Pedrajas. Elle présente un plan en croix latine avec une croisée courte en forme de pétrin, couverte par une voûte d’arête en deux pans et une grande coupole en godron. Au-dessous une corniche de formes courbes avec des archanges de grande taille. Les fines plâtreries de style rococo sont distribuées en groupes par toute l’église et apparaissent, comme tout l’ensemble, inondées de la lumière reçue des vitraux de la coupole et de la voûte.

Le Grand Retable et les latéraux sont œuvre de Pedrajas. Le premier est composé d’un banc, deux corps et un couronnement central. L’un des corps décoré avec colonnes corinthiennes avec rubans qui se croisent au centre et qui divisent les rues, tandis qu’aux latéraux apparaissent les images de Saint Ramón Nonato et Saint Tomas d’Aquino. La partie centrale est occupée par la niche de la Vierge de las Mercedes. L’image de Sainte Catalina se trouve dans le deuxième corps. La décoration rococo est dorée, de la même façon que les moulures.

La niche présidée par l’image de Notre Dame de « las Mercedes », sculpture de dimensions réduites, est la seule pièce qui reste de l’ancienne église. Daté en 1753, on l’attribue à Juan de Dios Santaella. Son plan est carré avec angles concaves, flanqué par quatre anges sur des consoles.

La façade en marbre, dont le premier corps est le seul terminé, fut réalisée en 1799 par l’architecte Nicolas Duroni en style néoclassique. Elle est achevée par deux tours jumelles.

Déclarée Monument National.