Église de l’Asunción

ÉGLISE DE L'ASUNCIÓN

DATE DE DÉBUT: XVIe-XVIIIe Siècle

STYLE: Baroque

ARTISTES:
Jerónimo Sánchez Rueda
Francisco Javier Pedrajas

Sa construction fut commencée en 1525, sur la requête de la Marquise de Priego. Il s’agit d’un bâtiment gothique-mudéjar composé de trois nefs du XVIe siècle, avec des arcs en lancette sur des piliers octogonaux, terminés par une toiture mudéjar avec une décoration qu’on conserve encore sous la voûte baroque du XVIIIe siècle.

On attribue la Porte de Sante Ana, de style plateresque, à Martín de Bolívar, artiste du cercle de Siloé. La grille de la porte principale date de 1575 et la tour de 1541. Dès le XVIIe siècle, on connaît plusieurs chapelles latérales comme celle du Christ de « los Parrillas » finie en 1636. L’image du Christ est attribuée à Alonso de Mena, étant daté vers 1635.

On peut remarquer le Grand Retable appartenant à la renaissance tardive. Sa distribution part d’un banc et trois corps achevés par un attique, divisés du début à la fin par trois rues et quatre gorges en différent plan, il fut monté en 1567. On ne connaît pas son auteur, de la même façon que son sculpteur et son lieu de provenance.

Les peintures appartiennent à Pedro de Raxis et Ginés López. L’église actuelle est fruit du renouvellement réalisé entre 1743 et 1747, consistant en cacher les anciens plafonds à caissons avec des voûtes d’arête et dotant l’ensemble d’une coupole ovale devant le presbytérium. Les anciens arcs gothiques sont restés cachés sous ceux d’en plein cintre et la nouvelle décoration a utilisé beaucoup de plâtrières et de godrons. L’auteur de cette grande œuvre fut Jerónimo Sánchez de Rueda.

Le Sanctuaire, une des chefs-d’œuvre du baroque espagnol, fut réalisé par Francisco Javier Pedrajas entre 1772 et 1784, et il est déclaré Monument National depuis 1932. Son plan est composé d’un octogone entouré d’un passage intérieur et d’une tribune achevée par une impressionnante coupole en godron et perforée dans sa base par huit grandes baies vitrées desquelles la lumière descend à tout l’ensemble, auquel on met devant une enceinte carrée plus petite. Cette magnifique architecture se recouvre avec une abondante décoration de godrons et plâtrières d’inspiration rococo. Dans le centre s’érige un tabernacle de 1921 du sculpteur Manuel Garnelo.

Dans l’église existe un musée avec plusieurs œuvres d’orfèvrerie, les plus anciennes du XVIe siècle, parmi lesquelles on peut remarquer les patènes et l’ostensoir de la Renaissance de 1589, et l’assortiment d’autel en or et émail, offert par l’Archevêque et Vice-roi Caballero y Góngora en 1794.

 

José Álvarez Cubero en Priego de Córdoba : https://onx.la/30df0

José Álvarez Cubero en Europa : https://onx.la/0d425